une jolie rencontre, merci parkrun

DanielauB2B 2

Cette semaine dans la Lettre-News nous disons “au revoir” à quelqu’un de spécial, et nous accueillons deux nouveaux parkruns dans la famille.

Si vous ne me connaissez pas, je suis Anita Afonso, et je suis en charge du développement du concept parkrun en France. J’ai eu la chance de découvrir, d’adorer et de participer aux parkruns au Royaume-Uni avec  ma famille, ayant vécu à Londres pendant plusieurs années. Il était donc normal pour moi de me lancer dans cette aventure à mon retour dans notre beau pays. Chaque semaine, je partagerai avec vous mes ressentis, mes experiences, et les futurs développements de parkrun en France.

Une des choses qui m’a poussé à lancer parkrun en France à mon retour d’Angleterre, c’est que j’y avais eu la preuve qu’avec ce concept si simple, on peut faire beaucoup plus qu’aider les gens à être plus actifs physiquement – ce qui, en soit,  est déjà un énorme résultat. parkrun ce sont aussi et surtout des rencontres, du lien social, des liens d’amitié qui se créent et peuvent même parfois changer des vies.

parkrun France existe seulement depuis un peu plus d’un an en France et déjà cet aspect du concept s’est confirmé pour moi, en la personne de Daniel Woodburn (c’est d’ailleurs le "parkrunneur de la semaine” cf. ci-dessous).

Le 30 septembre 2015, seulement 4 mois après le lancement du tout 1er parkrun français, et quelques semaines après la naissance de ma seconde fille, je recevais l’email d’un jeune étudiant me disant qu’en 2011, il avait été forcé à prendre part à un footing local par une matinée glacée de décembre et que cette expérience l’avait fait tomber amoureux du concept “parkrun” qu’il désirait lancer… à Paris!

Je dois dire que dès ce tout premier email, j’ai été admirative de l’ambition de Daniel. Il était absolument déterminé dans son objectif de lancer un parkrun dans la capitale. Rien ne l’a jamais fait douter dans son objectif final, que ce soit ma réponse automatique d’email me disant en congé maternité, l'ardu dossier d’autorisation à compiler pour les autorités locales parisiennes, ou encore le challenge de monter une équipe de bénévoles et de leur donner foi à la réussite du projet.

Ainsi, le 30 janvier 2016, exactement et seulement 4 mois après son 1er email, Daniel devenait à 21 ans, le 2ème Directeur d’un footing parkrun français, dans la ville la plus peuplée de France et une des villes les plus touristiques du monde. De mon coté, je savais que vous avions trouvé en Daniel, un formidable ambassadeur pour notre joli petit concept et un chef d’équipe parkrun parfait pour les bénévoles locaux.

Malheureusement pour nous, nous avons récemment appris que Daniel devait quitter Paris pour poursuivre ses études  et son projet professionnel à l’étranger notamment en Suisse et à Londres. J’ai forcément et un peu égoïstement été triste d’apprendre la nouvelle. Je suis néanmoins ravie et fière d’avoir eu la chance de faire la connaissance de Daniel et qu’il ait été là au tout début de notre “aventure parkrun France”. Il a fait un travail formidable à Paris avec le parkrun du Bois de Boulogne où il y a un formidable footing hebdomadaire qui accueille en moyenne 35 personnes chaque semaine, de tous niveaux, de toutes origines, mais  surtout pour le plaisir de se réunir dans un ambiance positive. Il laisse les rennes du parkrun à Nicolas qui était son co-directeur et également très impliqué depuis le début du projet.

Sur la photo qui illustre ce post, Daniel est assis au centre en tailleur et se fait "pointer du doigt" par les parkrunneurs du Bois de Boulogne lors de son dernier parkrun avant son départ.

Si vous habitez à ou prés de Paris et voulez devenir bénévole dans cette super équipe n’hésitez pas à envoyer un email ici à : boisdeboulognebenevoles@parkrun.com

Merci Daniel pour tout ce que tu as fait pour parkrun France et j’en suis convaincue á très bientôt!

Bonne semaine à tous!

Anita

Responsable de Projet parkrun France

@parkrun_anita

#jadoreparkrun


Si vous avez été bénévole, couru, marché, et apprécié votre parkrun cette semaine, partagez votre expérience avec nous sur TwitterFacebook, et Instagram: @parkrunFrance ou par email: parkrunFranceadmin@parkrun.com


Fontainebleau_Montsouris

les nouveaux parkruns à venir

Nous souhaitons la bienvenue à Thierry et Heather qui seront très bientôt les Directeurs de footing des nouveaux parkruns de Montsouris à Paris, et de Fontainebleau en Seine-et-Marne. Thierry et Heather nous ont contacté via leformulaire en ligne de parkrun et nous ont fait la demande de mettre en place un parkrun dans leurs communes respectives. Grâce à leurs efforts pour trouver des parcours adaptés, monter des équipes de bénévoles enthousiastes et avec le soutien de leur municipalité, il y aura très bientôt deux footings hebdomadaires, gratuits et ouverts à tous en Ile de France.

N’hésitez pas à suivre ces deux parkruns sur leur page Facebook officielles pour poser des questions, vous joindre aux bénévoles locaux meme épisodiquement.


DANIEL

parkrunneur de la semaine

Nom et Prénom: Woodburn Daniel
Âge: 22 ans
parkrun de référence: parkrun du Bois de Boulogne
Emploi/Occupation: Etudiant
Nombre de parkruns réalisés: 37
Nombres de participations en tant que bénévoles: 20

Comment parkrun a-t-il changé votre vision du running: 
Avant de découvrir parkrun, je crois que je me prenais peut-être un peu trop au sérieux : je courais pour la compétition, sans apprécier la course à pied comme étant un plaisir, ni un sport particulièrement inclusif. Bien que je continue à courir en compétition, contribuer au maintien d’un parkrun et encadrer la course des autres m’est tout aussi important que battre mes records, et c’est vraiment un moment fort de ma semaine que de rencontrer des gens de toutes nationalités et de tous niveaux chaque samedi matin.

Comment avez-vous connu parkrun ? 
C’est le 24 décembre 2011 que j’ai découvert parkrun. Mon oncle m’a inscrit (ainsi que sept autres membres de la famille) à parkrun sans qu’on ait le choix et sans que nous sachions exactement ce à quoi nous nous ‘engagions’. On a couru Ashton Court à Bristol, et malgré le froid, pas mal d’asthme, et le fait que ce parkrun-là commence avec une montée brutale d’un kilomètre et demi, j’ai tout de suite adoré. Maintenant je ne peux pas me rendre à Bristol sans participer au parkrun !

Qu’est est la chose que vous préférez au sujet de parkrun? 
Etant souvent Responsable de footing, ça fait vraiment plaisir de recevoir des paroles d’encouragement et de félicitation, notamment concernant le lancement du parkrun, et souvent de la part de touristes. Je préfère encore plus reconnaitre des visages de locaux, parisiens (français ou autre) d’une semaine sur l'autre, même si il ne sont pas encore nombreux pour l’instant. L’ultime but est pour nous est d’introduire de plus en plus de parisiens au concept de parkrun.  Avoir des habitués est pour moi le meilleur indicateur de succès. 

Votre moment le plus drôle ou mémorable lors d’un parkrun? 
La 10e édition du parkrun du Bois de Boulogne : même si nous nous attendions à un effectif plus élevé que d’habitude en raison du marathon de Paris qui avait lieu le lendemain, rien ne pouvait nous préparer à accueillir 176 coureurs! En faisant le briefing, je me suis dit que jamais je n’avais eu un public aussi nombreux, et je doute bien que ça se reproduira bientôt ! Heureusement l’équipe de bénévoles avait été tout simplement formidable, et j’ose dire que nous avons géré les nombres comme si nous étions des vétérans de parkrun, sans perdre un seul jeton, qui plus est.